Aller au contenu
Retour à la page précédente

Secrétaire juridique


Nature du travail

Gérer un secrétariat classique

Ce professionnel est d'abord un secrétaire : il accueille les clients, répond au téléphone, fixe des rendez-vous, tient l'agenda de son supérieur, assure la saisie des courriers et le suivi du règlement des factures, classe et archive les dossiers, et organise les déplacements et les voyages.

Préparer les dossiers

Le secrétaire juridique assure également une veille documentaire des textes de loi et de la jurisprudence, prépare les dossiers en rassemblant les documents nécessaires aux procédures. Il peut participer à la rédaction des notes de synthèse ou des conclusions.En entreprise, il aborde davantage des questions liées au droit des sociétés, au droit social (contrats de travail, procédures de licenciement, élaboration de dossiers pour les prud'hommes, formation professionnelle, etc.).

Informer les clients

Premier contact avec le client, le secrétaire doit lui réserver le meilleur accueil, lui indiquer le juriste qui saura répondre à sa demande, mais aussi le tenir informé de l'évolution de son dossier en l'absence de son supérieur.

Compétences requises

Organisé, fiable et discret

Le secrétaire juridique (généralement une femme) doit se montrer rigoureux, organisé, autonome et capable de prendre des initiatives. La discrétion et l'amabilité sont également indispensables.

À l'aise à l'oral et à l'écrit

La maîtrise de l'outil informatique, l'aisance dans l'expression orale et écrite, ainsi que des connaissances juridiques sont évidemment indispensables.

Parler au moins une langue étrangère (l'anglais) est souvent demandé par les employeurs.

Résistant au stress

Aptitude à communiquer diplomatiquement en toutes circonstances, confidentialité, capacité d'adaptation... nombreuses sont les qualités relationnelles du secrétaire juridique.En cabinet, il lui faut également se montrer rapide, réactif, capable de gérer les priorités... et le stress.

Lieux d'exercice et statuts

Intégrer le marché du travail

Surtout en cabinet d'avocats

Principaux employeurs des secrétaires juridiques : les cabinets d'avocats. Les autres professions juridiques libérales (avoués, huissiers, notaires) recrutent également, ainsi que les services du contentieux, du personnel et des relations sociales des entreprises, les banques, les compagnies d'assurances...À noter : les entreprises exigent plus souvent des diplômés à bac + 3 en droit que les cabinets d'avocats.

De secrétaire à clerc

Le secrétaire peut évoluer pour devenir clerc d'avocat, par exemple, en préparant des certificats de qualification professionnelle (CQP).Il pourra alors représenter le cabinet aux audiences de procédure, aux opérations d'expertise, rédiger des projets d'actes de procédure, de conclusions... Les plus motivés parviennent même à devenir avocats.

Salaire du débutant

1500 euros brut par mois.

Accès au métier

Plusieurs formations permettent de devenir secrétaire juridique. Pour mettre toutes les chances de son côté, il faut, idéalement, acquérir une double compétence, administrative et juridique.

Niveau bac
  • Diplôme d'université (DU) secrétaire juridique.
Niveau bac + 2
  • BTS assistant de manager ;
  • DUT carrières juridiques ;
  • Diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques (DEUST) assistanat juridique ;
  • Diplôme d'université (DU) assistant juridique.
Niveau bac + 3
  • Licences pro orientées vers les activités juridiques ou le droit.

Publications onisep

Les métiers du droit et de la justice
collection Parcours, Onisep
Parution 2008

Ressources utiles

ENADEP - École nationale de droit et de procédure pour le personnel des avocats et des avoués

ESAS - École supérieure d'assistant(e)s spécialisé(e)s
www.esas-formation.net