Aller au contenu
Retour à la page précédente

Administrateur(trice) de biens

Ce professionnel gère des lots immobiliers pour le compte de propriétaires. Ses missions : louer les biens, assurer leur entretien et veiller à leur valorisation. Un métier qui requiert des compétences juridiques, techniques et financières.

De la location aux travaux de rénovation, l'administrateur de biens assure la gestion des lots d'appartements ou de bureaux qui lui sont confiés. Il trouve les locataires, établit les baux et encaisse les loyers reversés à ses clients. Au quotidien, il veille au paiement des assurances, répartit les charges entre les locataires et les propriétaires, lance les appels d'offres pour la réalisation des travaux d'entretien et de rénovation, dont il suit l'exécution.


Nature du travail

Gérer le patrimoine immobilier

Mandaté par un propriétaire, l'administrateur de biens gère la location de logements privatifs, de bureaux ou de locaux commerciaux. Ses clients sont surtout des particuliers qui investissent dans la pierre ou des entreprises qui louent des immeubles ou des surfaces de bureaux.

Trouver des locataires

En tant qu'intermédiaire, c'est lui qui est chargé d'organiser les visites, de trouver des locataires, de fixer les conditions de location, d'établir le bail et de dresser l'état des lieux. Gestionnaire avant tout, il s'assure que le futur occupant présente des garanties financières suffisantes pour payer son loyer. Car l'administrateur encaisse aussi les loyers avant de les reverser aux propriétaires. Il s'occupe également de répartir le paiement des charges entre les deux parties.

Assurer le quotidien

Au quotidien, il assure la gestion courante du bien dont il a la charge. Par exemple, paiement des factures (assurances, chauffage, entretien...), des impôts, entretien et maintenance des propriétés (du nettoyage aux travaux de rénovation). Enfin, l'administrateur peut régler des litiges à l'amiable, voire engager des poursuites judiciaires.

Compétences requises

De nombreuses compétences

Des connaissances techniques, financières, fiscales et juridiques sont nécessaires pour assurer la gestion des loyers, lancer les appels d'offres pour réaliser des travaux, conseiller ses clients ou les informer des nouvelles lois en vigueur dans l'immobilier. Dans ce métier, où les mouvements de fonds sont importants, le goût des chiffres et la rigueur financière sont indispensables.

Disponibilité et sens du contact

Disponibilité, sens du contact et diplomatie sont des atouts pour occuper cette position d'intermédiaire entre propriétaires et locataires. Panne de chauffage, demande de quittance ou réclamations diverses... l'administrateur de biens doit apporter des réponses à toutes les questions dans les meilleurs délais.

Au service des clients

Fin connaisseur du marché immobilier et des textes juridiques, il informe ses clients et les locataires de leurs obligations et veille à les faire respecter. Attentif à la valeur du patrimoine immobilier, il conseille ses clients en cas de travaux (restaurer une cage d'escalier, un appartement, abattre des cloisons...) pour valoriser leurs biens.

Lieux d'exercice et statuts

Intégrer le marché du travail

Débuter comme assistant

Dans une petite ou une grande agence de gestion immobilière, un jeune diplômé peut prendre en charge un service location, assister un administrateur de biens ou encore intégrer un service comptabilité qui gère l'encaissement des loyers et les remboursements de charges locatives.

Des évolutions variables

Les évolutions de carrière dépendent de la taille de la société et des motivations personnelles. Après 5 à 7 ans d'expérience, il est possible d'administrer un portefeuille de biens et d'encadrer une équipe de gestionnaires.

L'administrateur peut aussi se voir confier l'administration d'un logement neuf. Dans ce cas, il a en charge sa livraison et assure la surveillance des travaux.

S'installer à son compte

Pour s'installer à son compte, un administrateur de biens doit justifier de la carte professionnelle gestion immobilière renouvelable chaque année. Cette carte est délivrée par la préfecture aux titulaires d'un bac + 2 au minimum dans une spécialité juridique, économique ou commerciale ou justifiant d'une expérience professionnelle dans l'immobilier.

Salaire du débutant

De 2200 à 5000 euros brut par mois.

Accès au métier

Des études juridiques ou comptables conviennent pour débuter dans l'administration de biens immobiliers. Les entreprises apprécient particulièrement les titulaires du BTS professions immobilières.

Pour gérer des dossiers plus complexes, certains postes demandent parfois un niveau bac + 5.

Niveau bac + 2
  • BTS professions immobilières ; comptabilité et gestion des organisations ;
  • DUT carrières juridiques (complété de préférence par une formation en immobilier) ;
Niveau bac + 3
  • Licences pro gestion et droit immobiliers ; management et droit des affaires immobilières ;
  • Certificat de qualification professionnelle (CQP) de gestionnaire de patrimoine immobilier (École française des administrateurs de biens) ; gestionnaire de biens immobiliers, option gestionnaire de copropriété (CFA Léonard de Vinci)...
Niveau bac + 5
  • Masterspro droit immobilier ; droit de la construction ; management immobilier...

Ressources utiles

CEFLU - Centre d'études et de formation du logement et de l'urbanisme

CNAB - Confédération nationale des admnistrateurs de biens
www.cnab.fr

Fnaim - Fédération nationale de l'immobilier
www.fnaim.fr

SNPI - Syndicat national des professionnels immobiliers
www.snpi.fr