Aller au contenu
Retour à la page précédente

Conseiller(ère) sportif(ve) en salle de remise en forme


Nature du travail

Du conseil personnalisé...

Chargé de conseiller les clients sur les plateaux de musculation, ce professionnel les aide à choisir l'appareil (vélo, tapis de course, rameur...) le plus adapté à leur profil (femme enceinte, personne âgée, sportif...) et à leurs attentes (se muscler, s'assouplir, maigrir...). En fonction de l'âge, de l'état de santé et de l'objectif du client, le conseiller sportif aide ce dernier à établir un programme d'entraînement sur mesure, efficace et sans danger pour la santé.

...aux cours collectifs

Quand il ne surveille pas les cours individuels, traquant les postures inadaptées ou les mauvaises manipulations des appareils de sport, le conseiller sportif encadre des cours collectifs. Il cible alors ses conseils et ses exercices sur le renforcement musculaire de certaines parties du corps (abdominaux, fessiers, biceps...) ou l'endurance cardiaque et respiratoire (cardio-training), le tout dans une ambiance musicale adaptée, afin de motiver les groupes.

Compétences requises

Un sportif responsable

Outre un très bon niveau technique dans les disciplines de remise en forme, le conseiller doit disposer d'une grande résistance physique et nerveuse pour faire face à toutes les situations. Par exemple, en assurant, en toute occasion, la sécurité des pratiquants dont il a la responsabilité.

Pédagogue et attentif

Pédagogue, ce professionnel fait preuve de patience, de diplomatie et de dynamisme. Sachant toujours trouver le mot d'encouragement ou le conseil personnalisé, il est toujours disponible, attentif... et de bonne humeur. En bon animateur, il sait détendre son groupe.

Commercial et gestionnaire

S'il exerce à son compte comme coach sportif, le conseiller sportif doit savoir gérer et promouvoir son activité, afin de fidéliser et accroître sa clientèle. Des qualités utiles pour faire évoluer sa carrière, en prenant la direction de centre sportif, par exemple.

Lieux d'exercice et statuts

Intégrer le marché du travail

Des places en ville

La remise en forme est à la mode. Les besoins en professionnels sont réels, à condition de se montrer mobile et citadin. Les grandes villes offrent, en effet, un plus grand nombre d'opportunités d'emploi.

Gérer un centre

Après quelques années d'expérience, un conseiller sportif peut, au sein d'une grande chaîne franchisée, devenir responsable fitness, puis directeur adjoint, voire directeur d'un centre de remise en forme...

Salaire du débutant

De 1365 à 1580 euros brut par mois.

Accès au métier

Pour exercer ce métier, il faut obtenir au moins le BPJEPS. Pour gérer un club de remise en forme, le DEUST métiers de la forme semble plus adapté.

Niveau bac
  • Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (BPJEPS), spécialité activités gymniques, de la forme et de la force : si aucun diplôme n'est requis au préalable, le bac est malgré tout souhaité pour intégrer cette formation. Il faut être âgé d'au moins 18 ans, détenir l'attestation de formation aux premiers secours (AFPS) et réussir des épreuves de sélection. Le BPJEPS se déroule en alternance. À noter : les titulaires d'une 2e année de licence sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS), du DEUST STAPS, ainsi que les professeurs d'éducation physique et sportive titulaires sont dispensés de certaines épreuves.
Niveau bac + 2
  • Diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques (DEUST) métiers de la forme.

Publications onisep

Les métiers du sport
collection Parcours, Onisep
Parution 2009

Ressources utiles

Ministère de la santé, de la Jeunesse et des Sports
www.sports.gouv.fr