Aller au contenu
Retour à la page précédente

DEUST assistant juridique

L’assistant juridique collabore avec les professionnels du droit (avocats, notaires, avoués, huissiers…) ainsi qu’avec les responsables de PME. Il prépare et classe les dossiers d’affaires juridiques… Il rassemble les pièces, met en forme les actes (contrats, procès-verbaux, commandements de payer, baux…) dont la rédaction sera vérifiée par un juriste et accomplit les formalités nécessaires. Ce faisant, il veille à la conformité des procédures (administratives, fiscales…) et au respect des échéances.
Dans une banque ou une compagnie d’assurances, il peut être affecté à la gestion de contentieux.

En tant que secrétaire juridique, il classe et exploite des informations techniques en utilisant des outils bureautiques. Il rédige des courriers en utilisant le vocabulaire juridique, répond aux demandes des clients ou des services de l’entreprise (notamment dans le domaine du droit social), fait la synthèse de textes législatifs… Il aide ainsi à la prise de décision.
Il a aussi des tâches administratives et de communication : prise de rendez-vous, filtrage téléphonique et réception de la clientèle. Il contribue également au bon fonctionnement organisationnel de l’entreprise en prenant en charge la gestion d’agendas, la tenue de réunions ou d’assemblées…

  • Diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques
  • Niveau III (Bac + 2)
  • Secrétariat, assistanat

Objectif

  • Utiliser les bases de données juridiques Recueillir, traiter et classer l’information avec méthode
  • Respecter le secret professionnel auquel les membres des professions juridiques sont tenus
  • Avoir le sens de l’organisation et l’esprit d’analyse
  • Maîtriser au moins une langue étrangère
Pour en savoir plus:


Assistant ou secrétaire juridique, ce professionnel travaille dans les cabinets d’avocats, les études de notaires, les services juridiques des entreprises ou des administrations, le service contentieux des banques, les compagnies d’assurances et parfois dans les cabinets d’experts-comptables.