Aller au contenu
Retour à la page précédente

Offre de stage : OPTIMISATION D’EJECTEURS POUR DES ESSAIS DE TURBOREACTEURS EN ALTITUDE SIMULEE

Détails de l'offre

  • 153160
  • OPTIMISATION D’EJECTEURS POUR DES ESSAIS DE TURBOREACTEURS EN ALTITUDE SIMULEE
  • 26/10/2020
  • Sciences, technologies
  • Possible du 01/02/2021 au 31/08/2021
  • = 6 mois
  • entre 554,40€ et 1000€
  • Oui
  • Saclay(91400)

Le stage et les missions

Avant que le système propulsif d’un aéronef ne soit testé en vol, sa conception doit être validée au sol. Pour répondre à ce besoin, DGA Essais propulseurs possède des moyens d’essais permettant d’effectuer des essais moteurs en conditions d’altitude simulée.
Pour réaliser ce type d’essais, un turboréacteur est placé dans un caisson avec un pavillon et une tuyère pour l’alimentation et un éjecteur pour récupérer les gaz d’éjection.
Pendant un essai, le jet du turboréacteur engendre un effet de trompe qui a pour conséquence de diminuer la pression dans le caisson. Cette diminution est défavorable pour les essais, en particulier en basse altitude et pour les essais de transitoires moteur. Le dimensionnement de l’éjecteur a une grande influence sur l’effet de trompe à jet et donc sur la pression dans le caisson. Ce stage s'inscrit dans le cadre de l'amélioration continue des éjecteurs.
Des modèles analytiques quasi-1D caractérisant les performances des éjecteurs existent déjà, mais ils ne permettent pas une modélisation poussée des phénomènes physiques mis en jeu. Au contraire, la CFD (Computational Fluid Dynamics) offre la possibilité de prendre en compte la viscosité de l’écoulement, les effets de jets et les éventuelles recirculations.
L’objectif de ce stage est de réaliser un outil de dimensionnement pour les éjecteurs, servant à déterminer aisément la configuration d’éjecteur la plus adaptée selon le modèle de turboréacteur testé. Les axes de travail seront les suivants :
- étude paramétrique CFD en 2D : paramètres géométriques et aérothermiques ;
- comparaison des résultats CFD avec ceux des codes analytiques ;
- et si le temps le permet, simulation en 3D d’une configuration optimale.
Il s’agira donc de mettre en place une étude en aérothermique complète, allant de la mise en données au post-traitement. Ceci permettra à l’étudiant d’acquérir des compétences dans la maîtrise d’outils performants (SpaceClaim, Ansys Workbench, Ansys Meshing, Fluent…).

Profil recherché

  • Bac+4/5 et plus
  • Non précisé
  • Des compétences en aérodynamique compressible et en CFD sont attendues. La maîtrise ou du moins une première initiation à un code de calcul (de préférence Fluent) est vivement souhaitée. Des connaissances en programmation (Python) seraient également appréciées.